Offre Promotionnelle

¡¡ Au cours de cet été

tout le contenu GRATUIT !!



En 1893, l'infante Marie-Luisa Fernanda de Borbón, duchesse douairière de Montpensier donne à la ville près de la moitié des jardins du Palacio de San Telmo, la terre qui allait plus tard être occupé par le Parque Maria Luisa.
En 1911 J.C.N. Est commandé par Forestier le Comité exécutif de l'Exposition hispano-américaine pour effectuer la mise en page d'un parc qui sert à encadrer l'exposition de 1914. Les travaux de rénovation ont débuté en 1913 et a ouvert ses portes au public cette partie du 18 Avril, 1914 .
La construction de la Plaza de America, y compris dans le parc, aura lieu entre 1911-1919, la construction des trois pavillons qui composent: l'art ancien (Pavillon Mudéjar), le Pavillon Royal et Beaux-Arts (aujourd'hui le Musée d'archéologie ), tous les travaux par Aníbal González.
Plus tard, en 1929, plusieurs ronds-points sont construits et en 1956 l'arbre que vous l'espace qui devrait se poursuivre et que, en plus de grandes réformes en particulier dans les ronds-points abolis ils ont été sélectionnés.
Le résultat final sera un espace en ligne avec les nouveaux courants français sur les parcs urbains et de la tradition andalouse, à savoir, un parc complètement éclectique et unique.
Le parc actuel, vaste et verdoyant, peut être considéré comme l'un des plus beaux en Espagne, tant pour la variété de sa végétation, et la beauté de ses promenades, les avenues, les étangs, les places et les ronds-points. Dans son ensemble, le parc a une forme parallélépipédique et est délimité extérieurement par quatre ronds-points; San Diego, Covadonga, Mexique et les Volontaires Mariners, tous rejoints par de longues promenades.
Le parc se compose de grandes avenues qui permettent une conduite confortable et « thématiques » gazebos, parmi ceux-ci comprennent le Becquer, qui a en son centre un groupe sculptural exprime l'amour dans ses trois états le long du buste du célèbre écrivain cela donne un nom à l'ensemble. D'autres ronds-points principaux sont dispersés à travers le parc, dédié à l'infante Maria Luisa pour perpétuer la reconnaissance de Séville qui était généreux parc des donateurs. Un autre belvédère importante est dédié aux frères Alvarez Quintero, par Aníbal González en 1928. Gonzalez est aussi le monument qui se dresse sur la place dédiée à Benito Mas y Prat, Castillo sculpture étant Lastrucci.
Comme éléments pour mettre en évidence dans le parc sont: l'étang de lotus, l'étang de canard, lions de jardin, étang de grenouille et le mont Gurugú, le tout dans la colonne vertébrale.
En ce qui concerne l'élément végétal, nous devons mettre en évidence la variété des espèces présentes; ficus, Araucaria, cousopoas et ainsi de suite et le support de rail élevée qui fournissent de grandes zones d'ombre.

Fuente: bdi del Patrimonio Inmueble de Andalucía (Junta de Andalucía).